AFTC, AFTC Gironde, Traumatisme crânien, Cérébrolésion, Documentation technique, Documentation pratique, Contact, Accompagnement, Nouvelle Aquitaine, Sud-Ouest, Dispositifs, Droits, Prévention...

Configuration externe de l’encéphale

L’encéphale constitue l’ensemble des structures du système nerveux central (SNC) situé à l’intérieur de la boite crânienne, la structure extra-crânienne du SNC étant la moelle épinière située à l’intérieur de la colonne rachidienne.

L’ encéphale se compose du cerveau formé des deux hémisphères cérébraux ( droit et gauche) et d’une partie intermédiaire et centrale : le diencéphale ; ce dernier caché par les hémisphères cérébraux n’offre quasiment aucune vue externe (sauf une toute petite portion de sa face inférieure); il n’est pas représenté sur cette page ,sauf dans le schéma de présentation suivant qui est une vue en coupe et non une vue externe.

Les deux autres éléments de l’encéphale sont le tronc cérébral, avec ses trois parties (mésencéphale ou pédoncules cérébraux, métencéphale ou protubérance annulaire- ou pont- et myélencéphale ou bulbe rachidien) et le cervelet.

LES 4 PRINCIPALES STRUCTURES DE L’ENCÉPHALE

L’encéphale désigne l’ensemble des structures contenues dans la boite crânienne ; mis à part les enveloppes (méninges), artères, veines, nerfs et liquide céphalo-rachidien il se compose des 4 éléments représentés sur ce schéma (image en coupe médiane et d’avant en arrière pour monter leurs situations par rapport aux structures osseuses) :

  • Les 2 hémisphères cérébraux (HC en brun clair) situés de chaque côté de la ligne médiane et réunis l’un à l’autre par deux commissures assurant le transfert d’information d’un hémisphère à l’autre : vues également en coupe et en brun foncé : le corps calleux (cc) et le trigone (tr) ou fornix.
  • Le diencéphale (D en rouge et rosé) ou cerveau intermédiaire situé sur la ligne médiane.
  • Le tronc cérébral (TC en vert) composé des pédoncules cérébraux ou mésencéphale (pc), de la protubérance annulaire(pa) et du bulbe rachidien (br) qui après la traversée du trou occipital devient la moelle épinière (ME).
  • Le cervelet (C en bleu) séparé des hémisphères cérébraux par une structure fibreuse : la tente du cervelet.

FACE LATÉRALE D’UN HÉMISPHÈRE CÉRÉBRAL

  • En rose et rouge : le lobe frontal dont :
    F1, F2, F3 : 1-ière, 2-ième et 3-ième circonvolutions (cir.) frontales.
    F3 dont efi (cir. frontale inférieure) dont tête, cap et pied.
    FA : cir. frontale ascendante (ou cir. motrice primaire) en rouge foncé.
  • En bleu : le lobe pariétal séparé du lobe frontal par le scissure de Rolando (SR) dont :
    P1 et P2 : 1-ière et 2- iéme cir. pariétales (ou supérieure et inférieure).
    P2 dont : gsm ou gyrus supra-marginal et ga ou gyrus angulaire.
    PA : cir.pariétale ascendante (ou sensitive primaire ) en bleu foncé.
  • En vert : le lobe occipital dont :
    01, 02, 03 : les trois cir. occipitales latérales.
    avp : aire visuelle primaire en vert foncé.
  • En orange le lobe temporal dont :
    T1, T2, T3 les trois cir. temporales latérales.
    aap : aire auditive primaire en orange foncé.La grande scissure de Sylvius (SS) est ici écartée pour montrer le lobe de l’insula (LI) en jaune situé plus en profondeur.

FACE MÉDIALE D’UN HÉMISPHÈRE CÉRÉBRAL

Les faces médiales des deux hémisphères cérébraux sont unies par deux structures de substance blanche (le corps calleux -CC- et le fornix-F-) qui assurent les transferts permanents d’informations de l’un à l’autre ; et le ventricule médian (ou troisième ventricule cérébral) ; c’est pourquoi la face médiale d’un hémisphère ne peut être examinée qu’après avoir sectionné ces structures qui apparaissent donc en coupe sur le schéma.

On reconnaît alors la face médiale des 4 lobes précédemment décrits : la circonvolution frontale médiane (FM) et la partie frontale de la circonvolution para-centrale (CPC) pour le lobe frontal ; la partie pariétale de la même circonvolution et le précunéus (Pcu) pour le lobe pariétal ; pour le lobe occipital les trois dernières circonvolutions occipitales dont 06 qui porte le nom de cunéus (Cu) et l’aire visuelle primaire (avp) à cheval sur le sillon situé entre 05 et 06 : le sillon calcarin (sc) ; pour le lobe temporal les trois dernières circonvolutions temporales, T5 portant également le nom de circonvolution para-hippocampique, porteuse en profondeur de l’hippocampe (H) structure indispensable de la mémoire ; cette circonvolution se termine par un crochet retourné vers l’arrière : l’uncus (U) ; l’extrémité antérieure du lobe temporal présente en profondeur une formation très importante dans les réactions émotionnelles : l’amygdale (A).

S’enroulant au dessus du corps calleux se trouvent les circonvolutions du lobe limbique impliqué dans la vie émotionnelle, l’attention, la motivation et la mémoire : les cingulum antérieur (CA) et postérieur (CP).

FACE INFÉRIEURE DES HÉMISPHÈRES CÉRÉBRAUX

La face inférieure du cerveau montre les deux hémisphères cérébraux d’où émergent un certain nombre de structures centrales qui les réunissent dont le tronc cérébral (TC) sectionné et vu en coupe.

On reconnaît la face inférieure des lobes frontaux dont la circonvolution droite (CD) en dedans du nerf olfactif (n.ol) et les quatre circonvolutions orbitaires (CO 1, 2, 3 et 4).

Les deux nerfs optiques (n.op) se réunissent en une structure unique le chiasma optique (c.op) qui entoure l’hypophyse (h).

Les 5 ième, 4 ième et 3 ième circonvolutions temporales (T5, T4, T3) sont en continuité avec leurs homologues occipitales (05, 04 et 03) ; restent visibles la scissure calcarine (SC) sur laquelle court l’aire visuelle primaire (avp).

CONFIGURATION EXTERNE DU TRONC CÉRÉBRAL

Le tronc cérébral est représenté en vue antérieure (AV) et postérieure (AR) de telle sorte que chaque partie (pédoncules cérébraux –PC– protubérance annulaire –PA– et bulbe rachidien –BR-) se corresponde sur les deux faces ; une partie du cervelet (C) fixé latéralement au tronc cérébral par les pédoncules cérébelleux (Pce) est visible sur les deux faces.

La face antérieure du tronc cérébral est surtout marquée par l’émergence de 10 nerfs crâniens sur 12 (de la Illième à la XIliéme paire) qui assurent la majeure partie de l’innervation sensitive, sensorielle et motrice de la tête et du cou ; un point crucial est la décussation des pyramides (dp) à la partie basse du bulbe où se produit le changement de côté des voies pyramidales (voies majeures de la motricité du corps) expliquant les paralysies controlatérales en cas d’atteinte sus-jacente du système nerveux central.

La face postérieure est marquée par la présence à hauteur des pédoncules cérébraux des colliculus supérieurs et inférieurs (CSI) étapes dans la transmission de voies visuelles et auditives. A hauteur de la protubérance et du bulbe s’ouvre une vaste cavité correspondant au IVième ventricule (IV-V)-en jaune- fermée en avant par son plancher appartenant au tronc cérébral et où l’on distingue de nombreuses empreintes en relief correspondant pour la plupart aux noyaux d’origine des nerfs crâniens.

PS : en rose et rouge une partie du diencéphale

CONFIGURATION EXTERNE DU CERVELET

Le cervelet occupe les 2/3 postérieurs de la fosse postérieure devant le trone cérébral (te fig let 2).

Sur une vue d’en haut (fig1) il a une forme de cœur à base postérieure avec une crête centrale qui se poursuit sur la face inférieure ; cette crête ou dos d’âne appelé vermis (v) était considérée en anatomie il y a peu comme un lobe médian ; dans la nomenclature internationale il est intégré dans une séparation en 2 lobes : lobe antérieur (la en bleu marine) et lobe postérieur (Ip en bleu plus clair).

De profil (fig2) le lobe postérieur semble s’enrouler autour d’un large sillon, le sillon de Vicq d’Azyr (sva) ; il se termine par deux renflements au contact de la face postérieure du bulbe rachidien : les amygdales cérébelleuses (ac en bleu plus foncé) visibles aussi sur la fig3.

La fig3 représente une vue antérieure du cervelet détaché du tronc cérébral auquel il est normalement fixé par les pédoncules cérébelleux (pe) supérieurs, moyens et inférieurs ; ces 6 pédoncules sont ici réunis en une formation unique (hachurée en vert) entourant le IV ième ventricule (V4).

Un troisième lobe (lobe flocculo-nodulaire -Ifn- en violet sur les fig 2 et 3) se trouve en situation antérieure juste au dessous de V4 dans lequel il projette un nodule central rattaché à deux petites « fleurs » latérales ou flocculus.

Légende : ar : arrière – av : avant – d : droit – g : gauche – ht : haut – has : has

Éditorialiste
Dr François PERNOT

Médecin Chirurgie Générale retraité

Lecture(s) : 606