Accueil/Documentation technique/Traumatisme crânien/Accidents cérébraux de la grossesse
AFTC, AFTC Gironde, Traumatisme crânien, Cérébrolésion, Documentation technique, Documentation pratique, Contact, Accompagnement, Nouvelle Aquitaine, Sud-Ouest, Dispositifs, Droits, Prévention...

Accidents cérébraux de la grossesse

Les cérébrolésions de la grossesse

L’ éclampsie

  • Crises épileptiques de la fin de grossesse, de l’accouchement ou du post-partum, elles sont provoquées par des poussées hypertensives majeures.
  • Elles surviennent pour 0,05 % des grossesses dans les pays développés ; beaucoup plus dans d’ autres (jusqu’à 35% dans certains pays d’Afrique).
  • Risque vital pour la mère et l’enfant
  • Risque de cérébrolésion par hémorragie cérébrale chez la mère.

La thrombose veineuse cérébrale

  • 5/100.000 naissances .
  • pics de fréquence au premier trimestre et en période périnatale .
  • signes : crises épileptiques,migraines, signes neurologiques déficitaires .
  • cérébrolésions résiduelles rares sauf possible atteinte des nerfs crâniens en cas de thrombose du sinus caverneux .

L’ embolie amniotique

  • 1/50.000 accouchements en Europe
  • liée au passage de débris amniotiques dans la circulation maternelle avec risque d’embolie pulmonaire mortelle
  • les séquelles neurologiques maternelles (10% des cas) sont liées soit aux conséquence de l’hypoxie cérébrale par défaillance cardiovasculaire,soit à des embolies paradoxales par passage de débris amniotiques dans la circulation artérielle générale vers la circulation cérébrale.

Les urgences neuro-vasculaires de la grossesse

  • les AVC ischémiques sont surtout en rapport avec les cardiopathies emboligènes.
  • les AVC hémorragiques avec l’hypertension artérielle et les malformations vasculaires éventuellement associées ; le dernier trimestre de la grossesse et le post-partum sont les périodes les plus à risque.
  • l’apoplexie hypophysaire (atteinte circulatoire brutale de la glande hypophyse) liée à une hémorragie ou un infarctus survenant sur un adénome hypophysaire (tumeur bénigne de l’hypophyse) peut laisser des séquelles visuelles, en dehors de sa gravité immédiate.

Éditorialiste
Dr François PERNOT

Médecin Chirurgie Générale retraité

Lecture(s) : 15