AFTC, AFTC Gironde, Traumatisme crânien, Cérébrolésion, Documentation technique, Documentation pratique, Contact, Accompagnement, Nouvelle Aquitaine, Sud-Ouest, Dispositifs, Droits, Prévention...

Foyers et logements

Trouver la bonne solution de placement après la sortie d’un service de rééducation n’est pas toujours chose facile ; en effet si le cérébrolésé ne peut être repris dans dans sa famille ou ne le souhaite pas, il faudra trouver d’autres possibilités; la situation la plus cruciale étant l’impossibilité pour le service de rééducation de garder plus longtemps le patient ; la famille se retrouve alors dans l’urgence de trouver une structure d’accueil adaptée à son état et à ses souhaits ; à ce stade la MDPH a , en principe, donné une orientation vers tel ou tel choix ( FAM ou MAS par exemple) ; ce choix est en général adapté mais il peut être contesté par la famille ou le blessé ; dans ce cas il faut écrire rapidement à la MDPH pour contester la décision : voir MDPH.(chapitre recours)

Il se peut aussi que le patient et la famille soient d’accord avec l’orientation de la MDPH mais que cette dernière ne trouve aucune place dans les foyers de vie qu’ils recherchent sur les indications données ; en effet il est souvent habituel de ne pas pouvoir trouver de FAM ou de MAS dans les mois qui suivent la demande surtout si la famille recherche , comme c’est habituel, une certaine proximité avec le foyer en question; savoir qu’à ce moment là il faut joindre à la fois la MDPH du département et l’ARS de région (ARS d’Aquitaine pour notre région) par lettre recommandée en expliquant la situation et en demandant un accueil d’urgence pour situation critique : ces deux établissements doivent trouver au minimum une solution temporaire acceptable avant la définitive.

Il est aussi possible de s’adresser au SAMSAH mais celui-ci doit être surtout sollicité pour des retours à domicile , soit dans la famille, soit dans une maison familiale ou un appartement particulier car c’est lui qui devra trouver les bonnes solutions pour le personnel nécessaire (tierces personnes) et le suivi de la personne handicapée.

Les 4 solutions principales, hors retour dans le milieu familial, sont :

  • FAM : foyer d’accueil spécialisé
  • Les maisons familiales
  • MAS (maisons d’accueil spécialisés)
  • Accueil à domicile

Éditorialiste
Dr François PERNOT

Médecin Chirurgie Générale retraité

Lecture(s) : 19