Thrombophlébites cérébrales

La thrombophlébite cérébrale est une pathologie rare (0,5% des AVC).

Elle est due à une thrombose d’une veine ou d’un sinus veineux cérébral de survenue plus ou moins aigüe mais il existe aussi des formes chroniques.

NB :  les sinus veineux sont de gros axes veineux intra-crâniens  qui drainent les veines cérébrales.

CAUSES

  • causes locales :
    en général liées à un processus infectieux de voisinage (mastoïdite, sinusite ,infection de la face) ; elles sont devenues rares en raison de l’usage systématique des antibiotiques dans de telles situations.
  • causes générales :
    nettement plus fréquentes dont :                                                                               *grossesse ;post-partum (cad après l’accouchement) ; oestro-progestatifs (pilule contraceptive).                                                                            * certaines maladies hématologiques ou inflammatoires chroniques favorisant l’hyper-coagulation du sang

LES SIGNES

  • le plus souvent des céphalées (maux de tête), d’installation subaigüe, pouvant rester isolées pendant plusieurs jours ou plusieurs semaines ; plus rarement céphalée brutale en coup de tonnerre .
  • crises convulsives
  • tableau d’hypertension intracrânienne dans les thromboses du sinus longitudinal supérieur ou d’un sinus latéral pouvant évoluer vers le coma .

DIAGNOSTIC

passe par l’imagerie: l’IRM est plus performante que le scanner ; elle permet la visualisation directe du thrombus (caillot à l’intérieur de la veine) et est également utile au suivi afin d’évaluer la reperméabilisation veineuse et notamment sinusale sous l’effet du traitement. Elle est également très sensible pour apprécier l’œdème cérébral et les infarctus veineux associés qui peuvent survenir en cours d’évolution.

TRAITEMENT

la prise en charge de ces patients passe par l’admission le plus rapidement possible dans une unité neuro-vasculaire (UNV) .Il fait appel à un traitement anticoagulant adapté et à une surveillance minutieuse.

PRONOSTIC

est dans l’ensemble meilleur que pour les autres AVC avec 75% de guérison complète.
Mais on note quand même 5% de décès et 20% de séquelles résiduelles (déficit focal, épilepsie , atrophie optique).
Ces évolutions défavorables sont surtout le fait de l’âge avancé, de la gravité des signes cliniques initiaux et des pathologies causales sous-jacentes.

Print Friendly, PDF & Email
(Visited 148 times, 1 visits today)
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Info tres utiles

Cérébrolésions Besoin de conseils : médico-sociaux, administratifs, juridiques, familiaux, professionnels

1
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x