Soutien psychologique pour les aidants

Lettre de la MDPH 33— MARS 2019

Sur le département de la Gironde, dans le cadre de la loi ASV du 28 décembre 2015, la CNSA et le Département financent à titre expérimental des actions à destination des aidants des enfants et adultes en situation de handicap.

Pour accompagner les aidants de personnes en situation de handicap une équipe de psychologues a été recrutée pour couvrir l’ensemble du territoire. Leur mission est d’accompagner les aidants de personnes en situation de handicap.

Ce soutien s’adresse à tout aidant non professionnel (conjoint, enfant, parent, entourage) accompagnant une personne en situation de handicap (enfant, adolescent, adulte) ayant un droit ouvert ou en cours d’ouverture à la MDPH.

Leur mission est de fournir un soutien psychologique à ces aidants (épuisement, souffrance, difficultés relationnelles…). Les entretiens peuvent se faire à domicile ou dans leurs locaux. Ils participent à la coordination locale des réseaux partenaires : à l’évaluation de la situation familiale, l’information et l’orientation.

Ils peuvent être sollicités par les intervenants médico-sociaux, les soignants, les associations, les services hospitaliers… Vous trouverez ci-joint la répartition géographique des psychologues.

Vous pouvez les contacter par téléphone, e-mail ou par l’intermédiaire de la fiche d’orientation ci-jointe.

 

 

[pdf-embedder url=”https://aftc-gironde.org/site/wp-content/uploads/2019/03/carte-ph.pdf” title=”carte ph”]

 

[pdf-embedder url=”https://aftc-gironde.org/site/wp-content/uploads/2019/03/Fiche-Orientation-Psy-PH-2019-1.pdf-version-modifiable-1.pdf” title=”Fiche Orientation Psy PH 2019.pdf version modifiable”]

[pdf-embedder url=”https://aftc-gironde.org/site/wp-content/uploads/2019/03/Fiche-Orientation-Psy-PH-2019.pdf-version-modifiable-2.pdf” title=”Fiche Orientation Psy PH 2019.pdf version modifiable 2″]

(Visited 17 times, 1 visits today)
Click to rate this post!
[Total: 0 Average: 0]
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
2 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Bonjour
J’aide et soutiens ma fille jeune majeure atteinte de troubles cognitifs du type F23.8 depuis plus de deux ans à temps plein,et là, n’en peux plus. Le deni qu’elle entretient envers sa pathologie et son refus de rejoindre l’établissement spécialisé où elle vient pourtant d’être admise ( Montalier ) la mettent en danger, et moi, me minent à flux tendu.
A 74 ans, j’ai vraiment besoin d’aide et de conseil aujourd’hui.
Je vous remercie par avance de votre compréhension.
Alain Couraud

Bonjour
Nous comprenons bien vos soucis et votre inquiétude mais nous ne sommes qu’une association de familles de cérébrolésés en Gironde et n’avons aucune possibilité d’intervenir au delà et sur d’autres pathologies que la cérébrolésion ; si les troubles cognitifs de votre fille sont secondaires à une cérébrolésion vous pouvez demander l’aide d’une AFTC (association des familles de cérébrolésés) de votre région dont vous trouverez facilement la liste sur internet ; ds le cas contraire seul le personnel en charge de sa pathologie peut vraiment vous aider.
Cordialement