Archives par mot-clé : La formation

Le Lab’AU , site internet dédié à l’innovation sociale pour les personnes handicapées

Communiqué de presse du 25 juin 2020

Personnes âgées, personnes handicapées : lancement
du site ressource dédié à l’innovation sociale
Ce jeudi 25 juin, l’Odas met en ligne Le Lab’AU, un site internet dédié à l’innovation en faveur des personnes avançant en âge et des personnes en situation de handicap.
Un projet soutenu par la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA).

Pour son lancement, le Lab’AU valorise une vingtaine d’initiatives promouvant un « habitat accompagné, partagé et inséré dans la vie locale », alors même que Denis Piveteau et Jacques Wolfrom viennent de remettre leurs propositions sur le sujet au Premier
ministre.

Le site sera également enrichi d’initiatives sur d’autres thématiques, notamment le soutien aux proches aidants.
« Partager l’innovation sur le handicap et le vieillissement »

Le Lab’AU s’adresse à tous ceux, décideurs, professionnels, citoyens, qui portent un intérêt aux enjeux de société que constituent l’avancée en âge, le handicap et l’accompagnement de la
perte d’autonomie. Il met à leur disposition, en libre accès :
Un corpus d’initiatives inspirantes expertisées par l’Odas, géolocalisées et présentées sous forme de fiches détaillées.
Des portraits d’acteurs investis auprès des personnes âgées, de celles en situation de handicap et de leurs familles.
Une actualité de l’innovation dans le champ de l’autonomie.
Et prochainement, un extranet pour favoriser le partage de ressources, d’expériences, le développement de projets collectifs…
Les internautes ont également la possibilité de signaler en ligne toute initiative qu’il leur semblerait pertinent de soumettre à l’expertise du Lab’AU, avant une éventuelle diffusion.
« L’habitat inclusif », une première thématique au coeur de
l’actualité

L’Odas et la CNSA ont décidé de valoriser dans cette première version du site des initiatives sur l’habitat accompagné, partagé et inséré dans la vie locale dans un triple objectif : accompagner
le développement de cette nouvelle forme d’habitat, enrichir les travaux de l’Observatoire national de l’habitat inclusif et faire écho à la réflexion prospective engagée par le Conseil de la
CNSA sur une société plus inclusive, ouverte à tous.
Les 18 initiatives sur ces nouvelles formes d’habitat valorisées sur le site rendent compte de la diversité des formules expérimentées : colocation pour personnes en situation de handicap
psychique ; appartements regroupés pour jeunes adultes trisomiques ; maison de type familiale partagée entre personnes âgées souffrant d’Alzheimer…

Le Lab’AU, une expertise partagée
Le repérage et l’analyse du contenu du Lab’AU s’appuie sur le réseau des adhérents et sympathisant de l’Odas, sur des partenaires réunis au sein d’un Comité de pilotage et d’un Conseil d’orientation consultatif composé de personnalités qualifiées, d’acteurs publics et
associatifs. Tous participent à la fiabilité et à la pertinence des contenus mis en ligne.

Ces contenus bénéficient également de la double expertise de l’Odas : d’une part en matière d’évaluation de l’impact des politiques publiques, notamment celles consacrées au soutien à
l’autonomie des personnes âgées et des personnes en situation de handicap ; d’autres part en matière d’innovation, via l’expérience d’Apriles qui, depuis 2006, a analysé et diffusé 400 initiatives génératrices de transformations durables des rapports sociaux. Certaines de ces actions qui concernent par exemple les liens intergénérationnels, l’engagement des aînés dans
la cité ou la pleine citoyenneté des personnes en situation de handicap, sont également référencées sur le Lab’AU.

L’offre du Lab’AU doit s’enrichir au fil des mois de nouvelles actions innovantes, dont celles en faveur du soutien aux proches aidants.

Retrouvez le Lab’AU sur https://odas.labau.org/

L’Odas et l’autonomie
L’Odas a été créé sous forme associative en 1990, pour analyser l’action des collectivités
locales et des institutions territoriales en matière de cohésion sociale. À cette fin, il évalue l’impact des diverses politiques éducatives et sociales, consacrées notamment à la protection
de l’enfance, à l’insertion, au soutien à l’autonomie, et plus largement au vivre-ensemble. Près de 4000 élus, cadres et professionnels du secteur public comme du secteur associatif collaborent chaque année aux travaux de l’observatoire (enquêtes, recherches-actions,
expertises…) Les résultats de ces travaux, librement accessibles sur https://odas.net/ ont nourri le regard de l’Odas sur le vieillissement et le handicap : le passage à la retraite doit être valorisé comme un temps libéré au service du collectif et non pas associée à la perte d’autonomie ; l’âge ou le handicap ne peuvent pas être appréhendés seulement comme une charge pour la société, mais également comme une ressource ; les politiques en faveur de l’autonomie ne peuvent reposer uniquement sur une logique de réparation mais doivent également s’engager dans une dynamique de prévention systémique ; la capacité à agir et l’utilité sociale des personnes, quel que soient leur âge, leur handicap et leur état de santé, doivent être encouragées, comme rempart collectif contre l’isolement et la perte d’autonomie.

https://odas.net – https://odas.apriles.net – https://odas.labau.org
À propos de la CNSA

Créée en 2004, la CNSA est un établissement public dont les missions sont les suivantes :

– Participer au financement de l’aide à l’autonomie des personnes âgées et des personnes handicapées :
contribution au financement de l’allocation personnalisée d’autonomie et de la prestation de compensation du handicap, concours au financement des maisons départementales des personnes handicapées, des conférences des financeurs de la perte d’autonomie, affectation des crédits destinés aux établissements et
services médico-sociaux, soutien à la modernisation et à la professionnalisation des services d’aide à domicile.

– Garantir l’égalité de traitement sur tout le territoire quel que soit l’âge ou le type de handicap, en veillant à une répartition équitable des ressources.

– Assurer une mission d’expertise, d’information et d’animation : échange d’informations, mise en commun des bonnes pratiques entre les départements, soutien d’actions innovantes, développement d’outils d’évaluation, appui aux services de l’État dans l’identification des priorités et l’adaptation de l’offre.

– Assurer une mission d’information des personnes âgées, des personnes handicapées et de leurs proches.

– Enfin, la CNSA a un rôle d’expertise et de recherche sur toutes les questions liées à l’accès à l’autonomie, quels que soient l’âge et l’origine du handicap. En 2020, la CNSA gère un budget de plus de 27 milliards d’euros.

www.cnsa.fr – www.pour-les-personnes-agees.gouv.fr – www.monparcourshandicap.gouv.fr

Click to rate this post!
[Total: 0 Average: 0]

Formation à la réparation du préjudice corporel pour les personnes cérébro-lésées

Les personnes, victimes de lésions cérébrales après des accidents
(médicaux, de la voie publique, du travail, de sport, de
la vie courante, d’une agression), sont accompagnées par des
équipes qui, souvent, ne connaissent pas les mécanismes et
les démarches d’indemnisation possibles.
Apparaissent alors des risques de priver les personnes blessées de moyens leur permettant de faire face aux conséquences de l’accident qui impacte leur autonomie, leur vie quotidienne et leur insertion sociale, scolaire et ou professionnelle.
Comment appréhender les tenants et les aboutissants des processus d’indemnisation et leurs enjeux pour accompagner au mieux les usagers et leurs proches et être en mesure de les guider et de les rassurer ?

• OBJECTIFS

A l’issue de la formation, les participants seront en mesure de :
• Cerner le cadre légal et les différents intervenants dans une procédure d’indemnisation
• Appréhender les tenants et les aboutissants de la réparation du dommage corporel, en fonction du fait générateur du dommage
• Situer, dans la procédure d’indemnisation, l’intérêt et les enjeux de l’évaluation situationnelle, pour la réparation du préjudice corporel, en particulier dans les situations de handicap invisible
• Connaître la méthodologie de rédaction du rapport de l’évaluation situationnelle afin de pouvoir accompagner les personnes blessées et leurs proches dans leurs démarches

CONTENU

Quelques rappels pour comprendre le contexte de l’indemnisation : présentation de l’organisation de la justice et des textes fondateurs, procédure au pénal et au civil, cadre d’intervention (loi Badinter, droit de la sécurité social, Fond de garantie, …) et la place des différentes parties dans la procédure (juge, experts, assurances, avocat, professionnels de recours, …)
• Le cadre légal : le régime de la réparation, que veut dire réparer ? Le cadre juridique de l’indemnisation et les outils de classification des préjudices. Indemnisation amiable ou judiciaire
• La réparation au service du projet de vie de la personne cérébro-lésée : la réparation outil de la réhabilitation de la citoyenneté pour un accès aux droit fondamentaux à savoir restaurer la dignité, vivre en sécurité, dans le respect du choix de vie tout en suppléant à la perte d’autonomie. Le projet de vie : ce que dit la loi, qu’est-ce que c’est ? qu’est-ce que ce n’est pas ?
• L’évaluation des victimes: Pourquoi évalue-t-on ? Qu’évalue-t-on ? Quelle expertise ? Avec quels outils ? La CIH 2 présentation de la Classification Internationale du Handicap, limitation d’activités et restriction de participation, comme modèle conceptuel validé par l’OMS

• MÉTHODES PÉDAGOGIQUES

• Exposés théoriques pour les connaissances de base
• Études de cas rapportés par le formateur et études de cas relatés par les participants

• INTERVENANTS

• Alexandre Clément: ergothérapeute au CRLC 01, Expert auprès de la cour d’Appel de Lyon, titulaire des DIU traumatisme crânien de
l’adulte et de l’enfant et du DU dommage corporel, membre du groupe de conseils de victimes de l’UNAFTC
• Me Émeric Guillermou : avocat aux Barreaux de Paris et Toulon, champ de compétence : indemnisation du préjudice corporel, titulaire du DIU traumatisme crânien de l’adulte, responsable du groupe de conseils de victimes de l’UNAFTC

Pour s’inscrire aller sur le site de l’UNAFTC

Click to rate this post!
[Total: 0 Average: 0]